Chaman : Tout savoir sur la transe chamanique

Chaman, transe, rituel… Autant de mots qui vibrent à l’oreille sans en connaître leur véritable sens. Cet univers peut faire peur lorsque l’on ne sait rien ou peu de chose. La transe chamanique interpelle et questionne, surtout lorsque l’on parle d’états modifiés de conscience (EMC).

Qu’est-ce que le chamanisme ?

Présent depuis des siècles, on dit que la Sibérie est le berceau du chamanisme. En particulier chez les peuples Toungouses. Venant du mot « saman », le chamanisme est un rituel spirituel permettant de communiquer avec les esprits, les animaux, la nature…

Comment se passe une transe chamanique ?

Pour se faire, la présence d’un chaman est nécessaire afin que ce dernier puisse communiquer avec l’univers. Il est le seul à connaître la préparation de la transe chamanique et à manier le son vibratoire du tambour. Chaque pays à sa propre tradition chamanique, néanmoins, un point revient toujours : le corps et l’esprit se séparent pendant la transe chamanique.

Qu’est-ce qu’un chaman exactement ?

Nécessaire à la pratique chamanique, le chaman est une personne qui joue l’intermédiaire entre les esprits (nature, ancêtres…) et les humains. Homme ou femme, il est considéré comme un guérisseur, un sage, un guide ou encore un médium. Il respecte tout ce que donne l’univers. Choisis par les esprits, le chaman adopte différentes capacités selon son cycle d’incarnation :

  • Chaman du Nord : expérience, sagesse, vie antérieure… il fait un chef spirituel parfait.
  • Chaman de l’Est : visionnaire, devin, éveilleur… il a un lien fort avec le spirituel.
  • Chaman du Sud : créatif, illusionniste, impulsif… il apprend par la force de son expérience.
  • Chaman de l’Ouest : spiritualité, tradition, expérience… il est un très bon intercesseur.

Qu’est-ce qu’une transe chamanique ?

Appelé EMC en hypnose, la transe chamanique permet au chaman de quitter volontairement sa conscience pour atteindre une non-conscience. Pour ce faire, le chaman se laisse aller aux rythmes de son tambour. Ainsi, son corps reçoit des vibrations tout au long du rituel.

Ces états modifiés de conscience (durant la transe) permettent aux âmes de voyager à travers des rêves. Le corps physique est alors « mis de côté » pour laisser son double (l’âme) expérimenter un lien unique avec l’univers. Au cours du rite, les pratiquants ressentent diverses émotions, éprouvent des moments forts et peuvent, pour certains, vivre une expérience de mort imminente (EMI).

Les états modifiés de conscience

Durant la transe chamanique, les pratiquants entrent dans des états modifiés de conscience qui prennent forme en rêve, en transe, en méditation…Lors d’un état modifié de conscience, l’esprit voyage en dehors du corps pour accéder à une réalité supérieure. En effet, les deux hémisphères du cerveau vibrent ensemble, se synchronisent sur le même rythme créé par le tambour du chaman. A ce moment-là, la transe prend place vers des voyages spirituels.

Les états modifiés de conscience ne sont pas réservés uniquement au rite chamanique. De nombreux témoignages de personnes ayant vécu une expérience de mort imminente, disent que leur esprit a quitté leur corps pour « flotter » dans un univers différent.

Comment se déroule une transe chamanique ?

Outre sa préparation vestimentaire, le chaman ce muni d’un instrument (généralement un tambour) pour démarrer la transe chamanique. Il commence par jouer du tambour longuement avec un son monotone et répétitif. Puis, la danse prend place. Debout, ses jambes entrent en vibration jusqu’à ses talons qui suivent le rythme de la musique.

Le corps devient incontrôlable et se laisse guider par les sources vibratoires que procure le son. Il entre en transe et l’esprit est prêt à partir dans un état modifié de conscience. Le chaman rêve, est en transe, s’éveille, il expérimente alors un tout autre , une toute autre conscience.

Comment entrer en transe chamanique ?

Que ce soit seul ou avec un chaman, entrer en transe demande une préparation autant physique que psychologique. Il faut être prêt à pratiquer quelque chose d’unique, hors du commun. Pour se faire, la musique et la danse son nécessaire. Il faut lâcher prise, ne plus penser à rien.

Tout ce qui se passe autour ne doit plus exister. Se laisser porter par les vibrations du corps et du son sont les seules choses qui importent. Lors des rituels, l’esprit se déplace, s’éveille en état modifié de conscience vers un monde spirituel. Certaines personnes peuvent entrer en connexion directe avec la nature, les défunts…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.